Les résidences

Les résidences

Soutenu par la DRAC Pays de la Loire et le Conseil départemental de la Sarthe, le Théâtre Épidaure accueille tout au long de l’année des équipes artistiques professionnelles dans le cadre de résidences. Allant de la simple mise à disposition du lieu à un accompagnement technique et financier, des moyens sont mis en oeuvre pour que ces équipes puissent concevoir, écrire, achever, produire ou reprendre une création.


– Calendrier –

JE SUIS SIMONE / Compagnie Alcyone
Septembre 2019

BONJOUR DICTATURE / Paf Théâtre
Novembre 2019

LES MEFAITS / Cie Jamais 203
Novembre et décembre 2019

LE BUREAU D’ENREGISTREMENT DES RÊVES / La Gazinière Compagnie
Décembre 2019

AU BOUT JUSQU’A LA MER / Compagnie Robin Juteau
Janvier 2020

TOUK TOUK / Compagnie à trois branches
avril-mai 2020

L’AMOUR EST AVEUGLE / Atelier dix par dix
Avril-mai 2020

– Artistes en territoire avec la Cie Plateau K –

Le Théâtre Epidaure accueillera la compagnie Plateau K pour y mener un projet de création artistique sur le territoire pour deux saisons. D’une part, la compagnie sera soutenue pour concevoir, développer et diffuser sa création. D’autre part, les spectateurs seront accompagnés par les artistes pour recevoir et appréhender cette création. Celle-ci prendra la forme de 2 spectacles :
– une petite forme Alors on fait quoi ? en diffusion dans les établissements scolaires (20min)
– une « grosse » forme ADN en diffusion dans les salles de spectacle (1h10)

II LA GENÈSE DE LA CRÉATION II

Un groupe d’adolescents partis en forêt où ils torturent violemment un de leurs camarades et le laissent pour mort. Ils se demandent alors s’ils doivent se dénoncer ou s’ils peuvent faire porter la responsabilité à quelqu’un d’autre… Mais l’adolescent resurgit comme une bête sauvage : il a survécu. Le groupe va alors devoir faire face à de lourdes prises de décisions. Peut- on ôter une vie sans conséquence ? Une pièce d’une tension inouïe, sur la panique, la culpabilité et le non-retour.
Une création théâtrale qui parle de la violence des adolescents et à plus grande échelle la violence qui est en germe en chacun de nous. C’est une pièce dérangeante qu’il est intéressant de partager avec un public adolescent à plusieurs égards : elle met en scène des personnages adolescents et leur tend ainsi un miroir, elle les met face à des problématiques propres à un groupe de cet âge comme le harcèlement scolaire, l’identité dans le groupe ou la prise de responsabilité.

Plateau K
Écriture, mise en scène : Garance Rivoal
Interprétation : Alice May, et en alternance : Laure Lefort et Elisa Lécuru

II 6 SEMAINES DE RÉSIDENCE SUR LE TERRITOIRE II
II saison 2018-2019 II

Travail de création / octobre – novembre 2018
> Sur plateau au Théâtre Epidaure
> En immersion au Lycée professionnel Jean Rondeau de St Calais avec 8h d’actions culturelles pour les lycéens.
> Avec un apport en coproduction du Théâtre Epidaure

Actions culturelles et diffusion de la “petite forme” dans les établissements scolaires
> Format pour 3 classes :
20 min de discussions / introduction avec la compagnie
Petite forme Alors on fait quoi ?
1 atelier d’1h30 / classe mené simultanément par les deux comédiennes et la metteure en scène
Durée totale : 2h
(Possibilité d’un débat organisé par l’établissement autour des enjeux du spectacle)
> 4 séances de ce format aux collèges d’Ancinnes, Bessé-sur-Braye, Connerré et Bonnetable en partenariat avec le projet PECANS

II saison 2019-2020 II

Stage en lien avec le service jeunesse – 21 au 24 octobre 2019
1 séance Alors on fait quoi ?
suivie d’un stage intensif de 18h de pratique théâtre pendant les vacances scolaires

Diffusion de la “grosse forme” au Théâtre Epidaure
1 séance tout public du spectacle ADN